dimanche 6 avril 2008

Voiture électrique : avenir de l'automobile ? Partie 01

Face à l'explosion des prix du baril de pétrole [1], il est plus que temps de se tourner vers des « carburants » faisant appel à des

énergies renouvelables

le règne du pétrole doit s'achever.

On a maintenant parfaitement compris la terrible erreur d'opter pour des

biocarburants

céréaliers.
Ces bio-carburants céréaliers ont transformé les agriculteurs du monde entier en producteurs de carburant.
L'effet pervers de ce changement d'activité est d'avoir délaissé la nature permière de l'agriculture : nourrir les populations.

Par cette erreur, le prix des matières premières alimentaires lui aussi explosé rendant plus difficile la vie de millions d'individus sur la planète.

Même si je ne pense pas qu'on verra de si tôt des véhicules [2] roulant à l'

énergie solaire

ou énergie

photovoltaïque

, on peut imaginer l'arrivée massive sur le marché d'automobiles électriques.
Raisonnablement, je dirais que d'ici 2 ans environ les

voitures électriques

seront au catalogue de la plupart des constructeurs automobiles.

Il y a encore quelques années, une poignée de

véhicules utilitaires

roulaient à l'électrique. Depuis les flottes de véhicules d'entreprise s'y sont peu à peu mises.
C'est désormais au tour des particuliers de pouvoir prétendre à une utilisation confortable et optimale des voitures électriques.

À force d'essais et erreurs, les voitures électriques ont corrigé leurs défauts de jeunesse :
- taille des batteries
- autonomie des batteries

Sur le même thème :

- Acheter une porsche ou une Volkswagen
- Nano Apple ? Non Nano Tata
- 250 000 Nano par an : une catastrophe écologique
- Conduire ou plonger avec sQuba plus besoin de choisir
- Acheter ses pièces détachées automobile moins cher

@+
Bluebeetle(one)

[1] La barre des $100 a déjà été dépassée.
[2] Je ne parle pas de véhicules conçus pour des courses entre grandes écoles par des étudiants ingénieurs mais bel et bien d'autos produites en série.
Le genre d'automobiles disponibles chez un mandataire automobile ou un concessionnaire automobile.

- AR 745,245 -