lundi 21 avril 2008

Otoscope et perforation tympanique

Si vous êtes un fidèle lecteur de ce blog, vous avez sûrement compris à quel point j'apprécie la

plongée

avec un tuba ou un détendeur en bouche.
C'est pour moi un moyen d'admirer les beautés de la mer et surtout de me détendre (une fois parvenu au fond) et évacuer pour un temps stress et soucis professionnels ou personnels.

C'est ma soupape de sécurité ...

Il y a peu, je vous parlais de l'importance de passer un

test d'audition

tous les 5 ans.

Lors de ma dernière tentative de descente en fosse à Conflans-Ste-Honorine (78), mes oreilles ne sont pas passées.
Cela m'arrive lorsque j'ai les sinus bouchés ou lorsque le stress prend le dessus.

J'ai essayé par la manœuvre du Valsalva :
  1. une fois
  2. deux fois
  3. trois fois
Devant le blocage évident, j'ai reçu le signe de fin de plongée (les bras en croix).
Je suis donc remonté jusqu'à 5 m puis de 3 m de profondeur et enfin à la surface après quelques minutes de palier de sécurité.

Même si je ne me suis pas alarmé - ça arrive de ne pas réussir à descendre en dessous des 6 m - j'avais un peu mal aux oreilles.

Ce mal m'a gêné pendant une semaine avec un forte toux qui tape dans les bronches, les oreilles douloureuses et le nez qui coule. [1]

Devant la persistance de ces maux, je me suis résolu à rendre visite à mon médecin généraliste.
Équipé de son otoscope[2], il m'a gentillement déclaré :

- « Vous savez que vous avez un tympan perforé ? »

Et bien non, je ne savais pas !

Après

l'otoscope

, j'ai eu droit au

stéthoscope

[3] et à quelques feuilles de papier :
- une ordonnance
- un courrier pour l'ORL de l'hôpital de Pontoise (95)

Il me reste à retourner voir l'ORL pour passer cette semaine un

audiogramme

.
J'entends mieux maintenant que les sinus et le nez sont dégagés néanmoins il faut mesurer si la perforation tympanique a occasionné une

perte d'audition

temporaire.

En consultant les pages de la Fédération Française d'Études et de Sports Sous-Marins, j'ai pu lire que la perforation tympanique (n')était (qu')une contre indication temporaire à la pratique de la plongée.

Si tout se passe bien, le tympan devrait cicatriser et se refermer en quelques mois.
Mais je pense très sincèrement que ma vie de plongeur va s'arrêter là pour minimiser les risques suite à ce tympan perforé.[4]

Sur le même thème :

Pensez au test d'audition et soyez prudents lors de vos prochaines plongées !

@+
Bluebeetle(one)

[1] La fête quoi !
[2] L'otoscope est un appareil médical servant à examiner l'oreille et le tympan.
[3] J'ai échappé de justesse au tensiomètre manomètre.
Ouf il était moins une (comme ne cesse de dire ma fille aînée - Dora je ne te remercie pas - )
[4] Un peu triste mais on ne joue pas avec sa santé lorsqu'on est parent et qu'il nous reste une espérance de vie au moins égale à notre âge actuel.

4 commentaires:

Patrick a dit…

bienvenue au club (de plongée), jeune frère. ma carrière de plongeur s'est arrêtée de la même façon: j'ai préféré sauver ce qui me restait comme "oreille" que de persévérer dans ce sport sympa mais avec quelques risques (limités certes quand on est prudent)

bluebeetleone a dit…

"ma carrière de plongeur s'est arrêtée de la même façon" c'est bien ce dont je pensais me souvenir.

Je m'en suis tiré pour cette fois sans séquelle.

Très sagement, j'éviterai de retenter l'expérience, j'ai trop besoin de mon ouïe.
;o)

@+
B.

piercedangel a dit…

Merci d'avoir visité mon blog ;) ! Et sincèrement désolée pour ton tympan... j'imagine que ça doit être douloureux. J'espère ne pas subir ça lorsque je vais partir pour mes premières plongées en septembre... A bientôt.

bluebeetleone a dit…

Bonsoir Pierced Angel,

Effectivement ça fait pas mal souffrir sur le coup.

Le plus dérangeant c'était la sensation de perte auditive pendant plusieurs semaines.

Ne pense pas à ce genre de problème fais comme tu as appris et tout ira bien !

Bonnes bulles !
B.