vendredi 13 juin 2008

Sebastian Faulks - Le Diable l emporte - introduction

Le

roman

de Sebastian Faulks Devil may care (Le Diable l'emporte) nous emporte à

Paris

, Sarcelles [1],

Rome

,

Londres

, en Iran ...

Un histoire d'

espionnage

qui devrait faire parler d'elle.


On y retrouve un Bond 007 au volant non pas de sa célèbre

Aston Martin

mais d'une Bentley Continental aménagée selon ses propres plans.

Il rentre d'un

congé sabbatique

et reprend petit à petit du service tout en continuant les cours de relaxation de R sur ordre de Monsieur M [2].

Le héros est quelque peu fatigué et en passe d'être remplacé par 009 et 004.

Il devra se frotter à un certain Dr Julius Gorner patron d'une entreprise pharmaceutique reconverti en baron de la drogue.
Ce cher Docteur Gorner a pour vil dessein de se venger de la Reine

d'Angleterre

en rendant dépendante la jeunesse anglaise ...

L'action se situe en 1967 au moment d'une guerre froide qui ne demande qu'à se réchauffer.

Vu le titre du livre Le Diable l'emporte ne nous étonnez pas de trouver le mot ténèbres .
Je l'ai lu 3 fois en 10 pages.

Sebastian Faulks a repris les aventures de James Bond - le célèbre

espion

- là où Ian Fleming les avait laissées, au calme dans sa maison Goldeneye.

Ce que j'ai lu en avant première dans ce

livre

avec James Bond 007 m'a donné envie d'en lire davantage.

Patience pour Bond 22 et bonne lecture de Devil may care (Le Diable l'emporte) !


Et vous, lirez-vous ce Bond 007 ?
Ce livre relancera t'il le genre roman d'

espionnage

que John Le Carré a si bien servi ?


Lire aussi :

@+
Blueebeetle(one)

[1] Dans des appartements crasseux où des dealers ont établi leurs quartiers généraux.
[2] M est le grand patron du Mi6 et de Bond 007.