jeudi 22 mai 2008

Indiana Jones 4 : critique de Bluebeetle(One)

Hier soir pour la

sortie cinéma

d'Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal, nous avons pris 2 billets. En dehors du festival de

Cannes

, ce film très attendu n'a pas été présenté à la presse pour préserver aussi longtemps que possible le suspense et le mystère autour de cette 4è

aventure

du célèbre

archéologue

américain.

Cela valait-t'il la peine d'attendre aussi longtemps pour le quatrième épisode des aventures d'Indiana Jones ?

Dans ce billet, je me garderai bien de vous raconter l'histoire dans le détail ou pire le dénouement de cette aventure.
Après tout, vous avez bien attendu 19 ans entre

Indiana Jones

et la dernière croisade et ce 4è opus.
Vous n'êtes donc plus à 2 heures près.

La liste des ingrédients principaux que je dressais dans Harrison Ford - Indiana Jones 4 et Firewall était presque complète. J'avais juste omis la découverte d'au moins un

squelette

qui prend la poussière.

Je ne vais pas bouder mon plaisir de retrouver Indiana Jones.
Dès la première seconde du film on se replonge dans une photo de qualité avec des teintes volontairement vieillies.

Ceci produit une mise en situation intéressante, on s'immerge plus facilement dans les années 50.
Des fifties, l'essentiel a été dépeint.

Spielberg a brossé le contexte historique : guerre froide et Mac Carthysme.
Il a également montré ce à quoi on peut s'attendre en imaginant ces années d'après guerre aux États-Unis : magnifiques voitures, drugstore et musique d'époque.

Le jeu des acteurs et actrices tient parfaitement la route.
On retrouve avec délice la pétillante Karen Allen qui ajoute l'esprit disputes en couple qui nous ramène irrémédiablement à notre vécu.
Coup de chapeau également à Cate Blanchett qui a su pendant plus de deux heures conserver une coiffure aussi invraisemblable.

Dommage que l'histoire soit un mélange de genres qui n'ont rien à faire ensemble - selon moi - dans cette saga. Le tout aboutit à une certaine confusion.

Ce n'est pas et de loin s'en faut le Spielberg que je préfère. Sur un échelle allant jusqu'à 5 étoiles, je classerai Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal [2] à 3,5.

Néanmoins, vous devriez passer un bon moment en présence d'Harrison Ford.

Mon épisode préféré reste Indiana Jones et la dernière croisade.

Sur le même thème :

@+
Bluebeetle(one).

[1] 19 ans tout de même.
[2] Si l'énigme des crânes de cristal vous passionne, je vous recommande une visite au Musée du quai Branly à Paris.


Technorati Tags:indiana jones, , , , , , ,